Les licences de type open source ou open content ne se fondent pas sur un "droit de destination"