La protection du droit d'auteur contre l'assaut du "droit public à l'information", ou les vertus du droit subjectif